Utilisation d'armatures composites pour le béton armé

Coordonnateurs : Sylvain CHATAIGNER Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Laurent MICHEL Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objectifs :

Le groupe de travail porte sur l’utilisation d’armatures « composites » (à fibres longues et à matrice organique) internes pour le renforcement du béton armé dans le cas de nouvelles structures. Ces structures peuvent être de nature diverses (ouvrages d’art, bâtiment, fondations, tunnels, ...). Il a pour objectif de proposer des recommandations adaptées à la situation nationale et en accord avec les travaux internationaux sur le sujet. Celles-ci devront porter sur :

La caractérisation de ces armatures composites
Les règles de calcul et de dimensionnement
Leur durabilité.

Contexte :

Les armatures composites (à fibres longues et à matrice organiques ou PRF, Polymères Renforcés de Fibres) peuvent présenter certains avantages vis-à-vis des solutions plus classiques (acier carbone, ou acier inox) : elles peuvent ainsi être non conductrices et amagnétiques, sont plus légères, peuvent présenter des capacités mécaniques intéressantes vis-à-vis de l’application envisagée, et ne sont pas sujettes à la problématique de la corrosion. Il existe de nombreux travaux avec des pré-recommandations au niveau Européen sur l’utilisation de ces armatures pour le béton armé (Fib, 2007; CNR-DT, 2007) et au niveau international (ACI, 2003 ; CAN/CSA, 2002). L’Eurocode travaille également à l’intégration de l’utilisation de ces armatures. En France, il n’existe pas de référentiel qui permettrait aux bureaux d’étude et aux maîtres d’ouvrage d’étudier l’utilisation de ce type d’armatures. C’est la raison pour laquelle, nous avons proposé la création de ce groupe de travail qui vise, à partir de l’existant, à proposer ce type de référentiel.

Animation :

Sylvain Chataigner (IFSTTAR) et Laurent Michel (LMC2) seront coordonnateurs de ce groupe. Ce groupe sera également animé par Emmanuel Ferrier (LMC2), Karim Benzarti (IFSTTAR), et Marc Quiertant (IFSTTAR).

Echéance :

L’objectif est de proposer un guide de recommandations sous deux à trois ans. Pour ce faire, il est proposé de réaliser 6 à 8 réunions de suivis sur cette période et de décomposer le travail en trois sous-groupes dédiés à chacune des trois thématiques énoncées dans la partie objectifs (la caractérisation de ces armatures composites, les règles de calcul et de dimensionnement, leur durabilité).

 

Menu Membre

Menu